Comprendre les tarifs d’un photographe de mariage

En 2019, le tarif moyen d’un photographe de mariage professionnel était de 1192,74€ pour 8 heures de prestation[1]. Une dépense qui paraît élevée pour nombre de futurs mariés. Avez-vous déjà surfé sur les forums de mariages ? S’il est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre, c’est bien celui-là. Contrairement aux idées reçues, le travail du photographe de mariage ne se limite pas à la seule journée du mariage et le tarif fixé par un photographe de mariage est la résultante d’un grand nombre de paramètres. Décryptage.



Tarifs photographe mariage Ile de France
Tarifs photographe mariage


Le travail du photographe en amont du mariage

En premier lieu, il faut compter les échanges en amont du mariage. Pour ma part, après avoir reçu une demande d’information de la part de futurs mariés (souvent via une demande de devis par l’intermédiaire de mon site internet), je préfère avoir un premier contact téléphonique avec eux, afin de me présenter et leur proposer un rendez-vous exploratoire, me permettant d’échanger avec eux sur leur journée de mariage, leurs attentes en termes de photos mais également de mieux les connaître, et leur donner quelques idées / conseils dans leurs préparatifs… A l’issue de ce premier rendez-vous, je leur établis un devis personnalisé et un projet de contrat.

Un deuxième rendez-vous quelques jours avant le mariage me permettra de recevoir toutes les informations sur l’organisation du mariage, le planning, les temps-forts… mais également de leur donner quelques derniers conseils.

Enfin, la veille du mariage, le photographe de mariage prépare tout son matériel (recharge des batteries, préparation des cartes mémoires, du sac photo…)

Au total, il faut compter environ 5h de travail en amont du mariage.


Le travail du photographe le jour du mariage

Le jour du mariage, le photographe de mariage assure sa prestation selon ce qui a été défini dans le contrat. Pour ma part, je ne facture pas aux clients selon les moments à photographier, mais selon la durée de la prestation, charge aux clients de définir les horaires de début et de fin de ma prestation selon les moments qu’ils souhaitent voir immortaliser et selon le forfait qu’ils ont choisi.

Au-delà de la stricte durée du reportage mariage, il faut également penser au temps de transport, et à la marge de sécurité que le photographe pourra prendre afin d’être sûr d’arriver à l’heure. Pour ma part, je prévois toujours d’être sur place 15 à 30 minutes avant l’heure prévue, afin de ne pas arriver stressée par les transports et de démarrer la journée dans les meilleures conditions. N’oublions pas que les mariés peuvent souvent être un peu stressés, ils ont tellement attendu et préparé cette journée, ils souhaitent que tout se passe bien… Voir arriver leur photographe stressé pourra amplifier leur propre stress.

Comptez donc 3h de temps supplémentaire le jour du mariage, en plus de la durée de la prestation qui a été prévue au contrat.

Pour un mariage de 8h, le photographe y consacrera donc 11h le jour J.


Le travail du photographe après le mariage

Ne pensez pas que le mariage passé, le photographe a terminé son travail, loin de là ! J’ai presque envie de dire que c’est à ce moment-là que le plus gros du travail l’attend. Il va lui falloir vider ses cartes mémoire, trier les photos, les éditer. Et sur ce plan, le temps consacré par le photographe à cette étape est très variable selon les photographes. Pour ma part, pour une prestation mariage de 8h, je comptabilise environ 20h de post-traitement, soit plus du double de mon temps de prestation.

Cette étape est primordiale, elle va permettre de sélectionner les meilleures photos, et d’effectuer les retouches afin de sublimer les photos et qu’elles soient cohérentes avec le style du photographe, ce style qui vous l’a fait choisir lui plutôt qu’un autre.

Il faut également compter 1 heure de travail pour le téléchargement des photos sur la galerie en ligne, sur la clé USB, l’envoi de la clé USB aux clients, les aspects de facturation, de déclaration…


Voilà, sortez votre calculatrice… le temps de travail consacré par votre photographe pour un mariage facturé 1200€ (j’ai arrondi le tarif moyen de la prestation pour simplifier les calculs) est donc de 37 heures. Nous sommes donc loin des 8 heures que voient les mariés.


Les charges


Les charges sociales :

Plus de 80% des photographes de mariages étant en auto-entreprise[1], je vais baser mes calculs sur ce postulat. Le taux de cotisations sociales en auto-entreprise pour des prestations de services est de 22,3%. Un photographe qui toucherait 1200€ de chiffre d’affaires sur une prestation de mariage devra ainsi s’acquitter de 267,6€ auprès de l’URSSAF.


Les autres charges du photographe de mariage :


- Le matériel photo


Un photographe de mariage va devoir renouveler son matériel tous les 3 à 4 ans environ. L’équipement habituel du photographe de mariage va être composé d’un sac photo, de 2 boîtiers professionnels, d’au minimum 3 objectifs, de plusieurs cartes mémoire, batteries, éventuellement un trépied et un flash si le photographe est amené à couvrir la soirée. Au total, on estime à environ 10000€ la valeur à neuf de l’équipement du photographe de mariage. Renouvelé tous les 3 à 4 ans, cela fait donc une charge de 2500€ à 3000€ par an que doit prévoir le photographe. Ramené à une vingtaine de mariages à l’année, le photographe consacre donc 150 € par mariage au renouvellement de son matériel photo.


- Le matériel informatique


Pour pouvoir exercer son activité, et notamment le post traitement de ses photos, le photographe de mariage doit également s’équiper en informatique (ordinateur, abonnements à divers logiciels, disques durs, sonde de calibration…) qu’il devra renouveler tous les 4 à 5 ans. Pour cet univers de dépense, il faut compter une dépense de 60€ par mariage.


- Le transport


Il est indispensable pour un photographe professionnel d’avoir une voiture pour se déplacer sur les différents lieux de mariage. Amortissement de l’achat du véhicule, entretien, carburant, péage, parking… Cet univers de dépense représente environ 1500€ par an, soit environ 75€ / mariage.


- Les charges diverses


Clés USB pour les mariés, frais d’envoi, cartes de visites… Compter 40€ par mariage.



Au final, sur une prestation facturée 1200€ à son client, le photographe ne touchera en réalité que 608€ de salaire une fois que l’on a déduit toutes les charges qui lui incombe. Ramené au temps de travail, cela correspond donc à un salaire net de 16,43€/heure.


A cela, n’oublions pas que le photographe professionnel de mariage, souvent auto-entrepreneur, gère tous les aspects de son entreprise… Il est photographe, bien sûr, mais il gère aussi tous les aspects administratifs de son entreprise, la communication, le marketing… Autant de temps de travail qui n’est pas rémunéré… Sans oublier qu’un photographe auto-entrepreneur n’a pas de congés payés.


En synthèse, les tarifs pratiqués par les photographes de mariage professionnels, s’ils paraissent élevés en première lecture par les futurs mariés, sont, lorsqu’on les décompose, la conséquence d’un nombre d’heures de travail (qui peut facilement représenter plus de 4 fois le temps de prestation comprise dans le forfait) et de charges élevées dues à un équipement photo et informatique onéreux pour exercer cette activité.

Futurs mariés, j’espère, grâce à cet article, vous avoir permis de mieux comprendre les tarifs que vous ont annoncés les photographes de mariage auprès de qui vous vous êtes renseignés. Si vous disposez d’un budget limité pour vos photographies de mariage, prenez garde aux tarifs particulièrement bas, ils pourraient être le signe d’une prestation de basse qualité, notamment dans la phase de post traitement.

Dans un prochain article, je vous délivrerai mes conseils pour bien choisir votre photographe de mariage.


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à commenter / à me poser vos questions.

[1] https://www.sebastienplouzennec.com/blog/etude-metier-photographe

52 vues0 commentaire